site des informations
  amazigh
 
Berbères
Drapeau berbère
Population totale
Estimée à 46 millions[réf. nécessaire]
Populations significatives par régions
Algérie Algérie 20 800 000[réf. nécessaire]  
Maroc Maroc 16 500 000[réf. nécessaire]  
France France 1 200 000[réf. nécessaire]  
Niger Niger 1 000 000[réf. nécessaire]  
Mali Mali 700 000[réf. nécessaire]  
drapeau de la Libye Libye 550 000[réf. nécessaire]  
Belgique Belgique 200 000[réf. nécessaire]  
Pays-Bas Pays-Bas 200 000[réf. nécessaire]  
Liban Liban, Israël Israël, Syrie Syrie et Jordanie Jordanie 100 000[réf. nécessaire]  
Tunisie Tunisie 100 000[réf. nécessaire]  
Mauritanie Mauritanie 80 000[réf. nécessaire]  
Burkina Faso Burkina Faso 50 000[réf. nécessaire]  
Espagne Espagne 50 000[réf. nécessaire]  
Égypte Égypte 10 000[réf. nécessaire]  
Langues
Langues berbères (chleuh, kabyle, rifain, chaoui, variantes touaregues…)
Religions
islam, christianisme
Groupes ethniques reliés
Ibères, peut etre les Grecs
Voir aussi : Liste
 

Les Berbères ou Amazighes sont un ensemble d'ethnies autochtones d'Afrique du Nord ayant ou non des points communs entre elles ( langues, habillements, coutumes, musiques , organisations sociales , origines ethniques...etc) selon l'espace géographique où ils vivent.

Ils sont répartis sur près de cinq millions de kilomètres carrés — depuis le Maroc jusqu'à l'ouest de l'Égypte (Siwa) — en différents groupes, ayant une culture et une langue commune (le berbère ou tamazight), déclinée en plusieurs dialectes locaux. Cette partie de l'Afrique du Nord a longtemps été désignée en français par le terme de Berbérie ou Barbarie. Les Berbères sont connu sous les noms de Maures, Gétules, Garamantes, Numide dans l'antiquité. Il y a eu plusieurs États indépendants pendant cet ère( Massaesyles,Massyles, Maures...etc). Le roi Massinissa [1] [1]a pu unifier la Numidie.[2],[3] [2]

D'après les historiens du Moyen-Âge, les Berbères se divisent en deux branches, les deux sont issus de leur ancêtre Mazigh. En somme, les deux branches Botr et Barnès sont aussi subdivisées ont des tribus. chaque région du Maghreb est constitués de plusieurs tribus. Les grandes tribus berbères sont Sanhadja, Houaras, Zénète, Masmouda, Kutama, Awarba, Berghouata...etc. Chaque tribu est décomposée en sous tribu. Tous ces sous tribus ont une indépendance territoriale et décisionnelle.[4][3]

Plusieurs dynasties berbères ont émergé pendant le Moyen Âge au Maghreb, au Soudan, en Andalousie, en Italie, Au Mali, au Niger, au Sénégal, en Égypte...etc. Ibn Khaldoun fait un tableau résumatif sur les dynasties au Maghreb dont les Dynastie berbère Zirides, Ifren, Maghraoua, Almoravide, Hammadides, Almohade,Mérinide,Abdalwadides, Wattassides, Meknassa , Hafsides,,...etc. [5]

Les Almohades ont pu faire l'unification du Maghreb. Et les berbères du Moyen Âge ont contribué à l'arabisation du Maghreb, ce qui est un fait historique[6]

Une crise identitaire se fera sentir après l'indépendance des pays maghrébins. De nos jours, l'histoire et la langue berbère sont mal enseignées ou inexistantes (algerie) dans les écoles.

Les Berbères sont également et largement représentés dans les populations issues de l'immigration en Europe, notamment dans les pays comme la France[7], la Belgique, les Pays-Bas, l'Espagne, mais aussi aux États-Unis et au Canada[8].

À l'exception des Touaregs, la plupart des Berbères sont sédentaires[réf. nécessaire]. Les Berbères se désignent d'abord par leur ethnie régionale : Chaouis, Kabyles, Mozabites,Rifains, Touaregs...etc. Et ils désignent l'ensemble des ethnies berbères par Imazighen (le pluriel d’« Amazigh »), et l'espace géographique nord-africain par Tamazgha.

origines


La question de l’origine des Berbères s’est posée tout le long de l’histoire de l’Afrique du Nord. Elle a suscité d’énormes débats et d’innombrables théories. Les récits de l'Antiquité et du Moyen-Âge s'appuyant sur des récits bibliques, coraniques, ou sur les hadiths, ou de références historiques comme Ibn Khaldoun, ou helléniques comme Salluste donnent à ce peuple une origine perse, égyptienne, sémite et européenne.

Dans la première moitié du XXe siècle, certains auteurs pensaient que les Berbères étaient venus d’Europe. Ainsi certains spécialistes attribuaient aux Berbères une origine nordique tel Hans Günther ou encore Alfred Rosenberg, théoricien du nazisme qui considérait les Berbères comme descendants des peuples Aryens atlanto-nordiques: « Les Berbères, dont une partie conservent encore la peau claire et souvent même les yeux bleus, ne remontent pas aux raids ultérieurs des Vandales, mais bien à la très ancienne vague atlanto nordique. De nombreux chasseurs Kabyles, par exemple, sont aujourd'hui encore irréfutablement d'origine nordique»[12]. Ces théories ne semblent toutefois plus être très populaires auprès des auteurs actuels.

Aujourd'hui la plupart des auteurs pensent que les Berbères sont soit les descendants d’une population autochtone apparue in situ en Afrique du Nord, de culture paléolithique Ibéro-maurusienne (-16 000 ans), puis mésolithique capsienne soit les descendants de populations orientales ayant migré dans cette région durant la transition néolithique

 

Une famille berbère traversant un gué avec son bétail (Algérie, 1890)
Une famille berbère traversant un gué avec son bétail (Algérie, 1890)

Traditionnellement, les hommes s’occupent du bétail. Ils migrent en suivant le cycle naturel des pâturages, et en recherchant des sources d’eau et des abris. Ils sont ainsi assurés d’une abondance de laine, de coton et de plantes pour la teinture.

De leur côté, les femmes s'occupent des biens de la famille et confectionnent les objets artisanaux — tout d’abord pour leur usage personnel, et ensuite pour la vente dans les souks de leur localité.

Les tribus berbères tissent des kilims. Ces tapisseries traditionnelles conservent l’apparence et le caractère distinct de la région d'origine de chaque tribu, qui possède en effet son propre répertoire de dessins. Le tissage d’armure toile est représenté par une grande variété de bandes, et plus rarement par des motifs géométriques, tels les triangles et le losange. Les décorations additionnelles, comme les paillettes ou les franges, sont typiques de tissés berbères au Maroc.

Le mode de vie nomade ou semi-nomade des Berbères convient très bien au tissage des kilims.

 

 
  Aujourd'hui sont déjà 2 visiteurs (4 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=